Journal du jardin, édition septembre 2016

L’été tirant vers la fin, je reprend, après une longue pause, l’entretien du blog. Et à ce propos, premier changement : vous trouverez dorénavant pour les paniers AMAP une page dédiée, de la même façon que pour les légumes de la semaine. Je tâcherai d’y afficher le contenu des paniers, comme je l’ai déjà fait dans des articles auparavant, en espérant que la saison prochaine me laissera moins d’incertitudes sur la composition que la précédente.

Car une nouvelle année démarre à l’AMAP, avec bien moins d’adhérents. Je suis déçu, mais je comprend aussi que les paniers n’ont sûrement pas convaincu la saison passée. Mes tâtonnements et une météo capricieuse ont sérieusement compliqué la production et j’ai été longtemps dans l’impasse sur l’offre de légumes. Néanmoins, je ne souhaite pas chercher de nouveaux adhérents, je préfère me recentrer sur l’approvisionnement du marché qui a souffert de la « concurrence » de l’AMAP et ainsi ré-équilibrer les débouchés.

Après un tel été, tout est brûlé dans les champs. Les zones de jardin arrosées forment des ronds de verdure au milieu, et tout ce que la parcelle doit contenir de limaces et d’escargots se réfugie au frais dans les légumes… Les crapauds aussi, je n’en avais jamais vu autant. Je ne sais si la météo en est la cause ou si un équilibre proie-prédateur est en train de se créer, mais il y a du boulot pour eux. La pression des gastéropodes est très forte, les choux en souffrent grandement et je perd pas mal de haricots à la récolte, grignotés voire dévorés, ils ne se conserveraient pas longtemps.

Les récoltes en ce moment sont bonnes, enfin, et les paniers ont bien grossi grâce à la baisse du nombre d’adhérents. J’y passe beaucoup de temps, surtout dans les haricots, et je me suis fait déborder par les adventices. Maintenant que Clément ne travaille plus avec moi (encore merci à toi), je dois de nouveau tout mener de front, et certaines tâches, du coup, sont délaissées. Entre deux cueillettes, je m’emploie presque exclusivement à la mise en place des dernières cultures de l’année : laitues, chicorées, choux de Chine, et les verdurettes que j’espère produire en masse cette automne. Caroline a semé les mâches et les épinards à planter tout le mois ainsi qu’en octobre, et il faut déjà démarrer certains semis pour 2017, les oignons blancs notamment.

Je suis bien fatigué et j’ai hâte de passer à une nouvelle année culturale et de pouvoir souffler un peu ! Cet hiver sera encore chargé, je pense, en aménagements et travaux divers (hahaha), mais je vous en parlerai une autre fois… Un grand merci aux amapiens qui sont venus fin août pour la récolte des oignons, et à tous ceux qui m’ont gardé leur confiance et leur soutien.

A bientôt !

20162708oignons2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s